Carnet

Vue 91 fois
30 mars 2022
Alexandre de LA TOUR D'AUVERGNE (Vallon 1952-1957)

Décès - In memoriam d’Alexandre de la Tour d’Auvergne

C’est avec une immense tristesse que l’AERN a appris, par son fils Charles-Alexandre, la disparition d’Alexandre de la Tour d’Auvergne, après un courageux et long combat contre la maladie.

Ce grand ami, figure de l’école (Vallon 1952-1957), était le frère de Georges-Henri (Petit-clos 1953-1958), et le fils de Charles (Collège de Normandie 1921-1925) qui les avait envoyés d’Argentine, où ils vivaient, aux Roches, pour parfaire leur français. Il était également le neveu de Godefroi ancien de Clères et frère de Charles.

Après la classe de première, Alexandre était retourné à Buenos-Aires pour y passer son baccalauréat et entreprendre des études d’ingénieur agronome. Ses études brillamment achevées, Alexandre deviendra un grand propriétaire agraire, en reprenant la direction de la ferme et de l’élevage familial. Il a été président et un des membres les plus actifs de l’Association Argentine des Éleveurs de Hereford, race bovine dont il fut un spécialiste unanimement reconnu. C’est son fils Charles qui est aujourd’hui à la tête de l’entreprise.

Malgré les milliers de kilomètres qui le séparaient de son école, il ne manquera pas une fois de régler sa cotisation, en l’accompagnant toujours d’un don, marque d’une profonde générosité. Lors de la séance du 18 janvier dernier, le comité lui avait décerné à l’unanimité, le titre de membre bienfaiteur, qui comme nous le confirmera son fils, lui avait fait très plaisir.

Jusqu’à ces derniers jours, il avait tenu à participer aux Apéroches virtuels sur Zoom, en partageant avec ses amis anciens, ces merveilleux souvenirs qui l’avaient construit.

Alexandre est parti, la foi chevillée au corps. Ayant pu lui parler quelques jours avant son décès, j’avais pu admirer sa sérénité, face à ce dernier voyage, auquel nous serons tous confrontés.

En mon nom, celui du comité et de tous les anciens, je voudrais transmettre à sa femme Flavia, sa fille Andréa, ses fils Charles-Alexandre, Jean-Michel et à ses douze petits enfants nos plus sincères condoléances et nos prières, dans ces moments particulièrement douloureux.

La gentillesse, le sourire et la bonté d’Alexandre nous manquent déjà.

Repose en paix cher Alejandro !

Jean Cohen
Président de l’AERN



Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.